Un peu sur nous

La mission du Camp


Le Camp des Bouleaux est une organisation chrétienne évangélique prioritairement au service des églises de l’AÉBÉQ. Notre but est d’encourager la foi, l’espérance et l’amour en Jésus Christ par l’enseignement biblique dans un contexte confortable, récréatif et fraternel.

La vision du Camp des Bouleaux est de participer à l’œuvre de Dieu qui transforme les vies au moyen de l’évangile de Son Fils Jésus-Christ et l’action du Saint Esprit.


Le Camp des Bouleaux adhère à la confession de foi de l’Association d’Églises Baptistes Évangéliques au Québec (9 novembre 1979). Tout intervenant participant à l’organisation d’un camp ou d’une retraite doit remplir ses fonctions en conformité avec cette confession de foi.


La Bible : Nous croyons que la Bible est la parole de Dieu ; que les soixante-six livres, tels qu’ils ont été écrits à l’origine, l’Ancien et le Nouveau Testament, ont été inspirés verbalement par l’Esprit de Dieu et sont sans erreurs ; que la Bible est l’autorité finale en matière de foi et de pratique et la base de l’unité chrétienne.

Dieu : Nous croyons en un Dieu, Créateur de toutes choses, saint, souverain, éternel, existant en trois personnes égales: le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Christ : Nous croyons à la divinité et à l’humanité absolues de Jésus-Christ dans son être même, à son existence éternelle avec le Père dans la gloire avant son incarnation, à sa naissance miraculeuse d’une vierge, à sa vie sans péché, à sa mort expiatoire, à sa résurrection corporelle, à son ascension triomphale, à son ministère de médiateur et à son retour personnel.

Le Saint-Esprit : Nous croyons que le Saint-Esprit est une personne, absolument divine dans son être même, et qu’il convainc de péché, de justice et de jugement ; qu’il régénère, sanctifie, illumine et réconforte ceux qui croient en Jésus-Christ.

Satan : Nous croyons que Satan existe comme personnalité mauvaise, qu’il est à l’origine du péché, et qu’il est le suprême ennemi de Dieu et de l’homme.

L’homme : Nous croyons que l’homme a été divinement créé à l’image de Dieu ; qu’il a péché, devenant coupable devant Dieu, d’où sa dépravation totale pour laquelle il encourt la mort physique et spirituelle.

Le salut : Nous croyons que le salut vient de la grâce de Dieu, que par le décret du Père, Christ a souffert volontairement une mort sanglante, expiatoire et propitiatoire à notre place et que la justification est par la foi seule dans le tout suffisant sacrifice et la résurrection du Seigneur Jésus-Christ et que tous ceux qui sont nés de l’Esprit de Dieu seront divinement gardés et finalement rendus parfaits à l’image du Seigneur.

Les choses futures : Nous croyons au retour personnel, corporel et glorieux du Seigneur Jésus-Christ, en la résurrection des justes et des injustes, en la félicité éternelle des rachetés, au jugement et à la punition consciente et éternelle des méchants.

L’Église locale : Nous croyons que l’Église est une assemblée de croyants qui ont été baptisés par immersion, qui sont appelés hors du monde, mis à part pour le Seigneur Jésus. Nous croyons que les Églises s’associent volontairement pour le ministère de la parole, l’édification mutuelle de ses membres, la propagation de la foi et la célébration des symboles. Nous croyons qu’elle est un corps souverain, indépendant, mettant en valeur les dons, les préceptes et les privilèges qui lui ont été divinement accordés, selon la parole de Dieu, sous la seigneurie de Christ, le grand Chef de l’Église. Nous croyons que ses serviteurs responsables sont les pasteurs (anciens, surveillants) et les diacres.

Les symboles : Nous croyons qu’il y a seulement deux symboles pour l’Église, qui sont observés régulièrement dans le Nouveau Testament dans l’ordre suivant :

Le baptême – qui est l’immersion du croyant dans l’eau. Par ce geste, le nouveau converti obéit au commandement de Christ et démontre son identification avec Christ en sa mort, son ensevelissement et sa résurrection.

Le repas du Seigneur – qui est la commémoration par laquelle le croyant a sa part des deux éléments, le pain et le vin, lesquels symbolisent le corps et le sang versé du Seigneur, proclamant sa mort jusqu’à ce qu’il vienne.

L’Église et l’État : Nous croyons en l’entière séparation de l’Église et de l’État.

Liberté religieuse : Nous croyons à la liberté religieuse ; que chaque homme a le droit de pratiquer et de propager ses croyances.

Le jour du Seigneur : Nous croyons que le premier jour de la semaine est le jour du Seigneur et qu’il est dans un sens le jour divinement établi pour l’adoration et les devoirs spirituels.

Le gouvernement civil : Nous croyons que le gouvernement civil est divinement établi dans l’intérêt et pour le bon ordre de la société, que nous devons prier pour les magistrats, les honorer et leur obéir, excepté dans les choses opposées à la volonté de notre Seigneur Jésus-Christ, qui est le seul Maître de la conscience et le Prince des rois de la terre.

Un peu sur nous

L’historique du Camp


Le Camp des Bouleaux est un Camp Biblique au service de l’Association d’Églises Baptistes Évangéliques au Québec. Depuis 1965, le Camp des Bouleaux offre des programmes pour l’édification des frères et sœurs dans le Seigneur et pour la proclamation de l’évangile de Jésus-Christ.

Lors de ses humbles débuts il y a plus de 45 ans, le Camp n’offrait qu’une ou deux semaines de camps par année pour les jeunes. Puis, se sont rajoutés les camps de familles et, lors des dernières années, nous avons vu une telle croissance que nous accueillons maintenant plus de 2800 campeurs chaque année.

Le Camp des Bouleaux offre actuellement des camps d’une semaine pendant l’été dans lesquels on reçoit les enfants, les adolescents, les célibataires, les familles, les familles monoparentales et les couples. Le printemps et l’automne, nous offrons des retraites de fins de semaine pour jeunes, jeunes couples, couples, dames, hommes ainsi qu’un Festival des Couleurs au mois d’octobre auquel tous sont invités. Le Camp est équipé pour recevoir des Églises qui désirent tenir leurs retraites sur notre site. Une de nos Églises vient chaque année pour une retraite depuis plus de vingt ans!

Le Camp reçoit également des campeurs sous tente ainsi que des campeurs saisonniers qui installent leur roulotte sur le site pour toute la saison de camps et qui peuvent ainsi profiter de notre programme de chapelles pendant tout l’été.



Questions concernant le Camp

En 1956 avec Newton MacEnzie, alors pasteur à Maniwaki.
En 1960. Gabriel Cotnoir va alors chercher Élisée Beau pour continuer le projet. Ils sont entrés sur le terrain du Camp en Volkswagen, après beaucoup de défrichage.
En 1964. On coupa le bois à l’endroit où se trouve la salle à manger. Ce bois a servi à faire la cabine en bois rond. Elle a coûté beaucoup d’énergie et l’achat de la finition du toît : 82 $ (ce qui était cher pour l’époque. Comparons avec un salaire de pasteur qui était de 250 $ par mois. M. Cotnoir et M. Beau avaient alors 4 ou 5 enfants chacun).
En 1964, au quart de la grandeur actuelle environ. Le camp a reçu une aide financière de l’Église de Longueuil de 1000 $ environ. Solide, mais pas épais, ni isolée. Pas de cuisine. On cuisinait dehors.
Un camp de jeunesse de 12 ans et plus. Il y a eu seulement 7 inscriptions mais il y a eu 50 personnes; campeurs et travailleurs.
Le pasteur William Henry Frey. Une petite note: Jackie Frey, aujourd’hui Jackie Charpentier, n’avait pas l’âge pour participer au camp. Mais comme papa était le prédicateur…. elle a reçu une grâce spéciale pour participer au camp.
Il y a eu 6 jours de pluie sur 7. Tous étant logés dans les 5 étoiles du camp, leurs propres tentes. Le cuisinier, M. Georges Guichard a eu beaucoup de travail, surtout pour garder un bon feu (ne pas oublier que la cuisine se faisait à l’extérieur). M. Guichard était debout à 4h00 du matin. Le chant thème de cet été là était : Soleil céleste.
Murray Héron était le conférencier. Tous les chefs et les cheftaines étaient des pasteurs et leurs épouses.
Les campeurs installaient leurs tentes et se préparaient. Une tente était isolée près de la salle à manger, sous les dégouttières. La pluie est venue….Le docteur Alan Johnston flottait sur son matelat soufflé et la famille Keefe était complètement mouillée. L’activité principale du lendemain : aller faire sécher le linge chez Gabriel et Nita Cotnoir, alors pasteur à Maniwaki.
Le camp s’approvisionnait avec l’eau du lac. Comme les risques étaient présents, il avait été décidé de creuser un puit pour trouver de l’eau. 18 $ du pied. Budget limite : 1800 $ , donc 100 pieds maximum. Les ouvriers se mettent à creuser. À midi, et 90 pieds plus tard, pas d’eau. Les ouvriers prirent donc une pause dîner. Réal Goulet en profita pour aller prier. Il fallait trouver de l’eau dans les 10 prochains pieds. De retour au travail, 3 pieds plus loin, la vein d’eau était tellement forte qu’une partie de la plage a été emportée. Jamais les ouvriers avaient frappé une quantité d’eau si grande. Le camp, au début des années 1980, voulait recevoir des campeurs en hiver.
18,000 $ par année. Le camp a en effet ouvert ses cabines aux campeurs en hiver.
Lorsque le camp appris qu’il en coûterait 18,000 $ par année pour ouvrir le chemin, Réal Goulet contacta le Doc Johnston et lui demanda de prier sur ce sujet. Trois semaines plus tard, deux hommes de la Commission Scolaire de Grands-Remous sont venus au camp. Ils cherchaient une place pour faire tourner l’autobus scolaire cair ils avaient des enfants à venir chercher entre Grands-Remous et le camp. Depuis ce temps, le chemin est ouvert à leurs frais.

Un peu sur nous

Notre équipe

Administration

Le Camp des Bouleaux est administré par un Conseil d’Administration de 9 personnes élues lors de notre Réunion Annuelle. Chaque année, les Églises de l’Association sont invitées à envoyer 4 délégués à cette Réunion d’Affaires pour recevoir les rapports, approuver le budget du Camp et élire les membres du Conseil d’Administration.

Le Camp est géré par un Directeur Général (Réal Rodrigue par intérim) qui répond au Conseil d’Administration. Il est appuyé dans ses tâches par son épouse, par une assistante administrative, par le Directeur des Ministères et par une équipe de travailleurs et plusieurs bénévoles.

Nous vous y invitons chaleureusement! Nous savons que lorsque vous aurez goûté à de vraies « vacances chrétiennes » au beau Camp des Bouleaux, vous deviendrez un de nos nombreux campeurs qui reviennent chaque année nous voir. Nous vous attendons avec un sourire. On se voit au Camp!

Équipe de travailleurs bénévoles

Tous les étés au Camp des bouleaux, nous comptons sur une équipe dynamique d’environ 60 adolescents bénévoles qui fournissent un service de qualité, un endroit propre, et s’assurent que chaque campeur sera bien reçu et servi pour la durée de leur séjour.

Si vous êtes intéressés à faire partie de l’équipe de travailleurs bénévoles cliquez ici.

Un peu sur nous

Nos programmes


En plus d’un site exceptionnel, le Camp des Bouleaux se distingue par sa variété de programmation ( « un camp pour toutes catégories de personnes! » ) et par la qualité du programme des chapelles. Nous cherchons à inviter en tant qu’enseignants des personnes qui non seulement connaissent à fonds les Écritures mais qui savent aussi enseigner la Parole de Dieu avec dynamisme et enthousiasme. Il y a de la vie dans nos temps de chapelles!

Un peu sur nous

Soutenez le Camp